• Front three-quarter facing Honda Fireblades in the MotoGP race.

    La course dans le sang

    Elle est dans nos gènes

  • Side facing Honda Fireblade in the MotoGP race.

    La course dans le sang

    Elle nous permet d'évoluer

  • Front facing Honda Fireblade in the MotoGP race.

    La course dans le sang

    Nous ne pourrions pas vivre sans elle

Pourquoi la course

« Si Honda ne court pas, il n'y a pas de Honda » Soichiro Honda.

En 1958, notre fondateur annonce sa volonté de participer à des courses de motos ; il y met dès lors toute son énergie. Son héritage perdure et se trouve au cœur de tout ce que nous entreprenons. Il coule dans les veines de chaque pilote et membre d'équipe, à tous les niveaux et dans toutes les catégories. 

Portrait de Soichiro Honda.
Gros plan de Marquez qui vient de remporter le titre.
Vue de trois quarts face de la Honda Fireblade dans une course WSBK.
Gros plan de la moto Honda EWC sur la piste de course.

MotoGP – Le goût du risque

Vue de trois quarts face de la Honda Fireblade dans une course MotoGP.

Créer une connexion avec la RC213V.

Des jours et des jours de préparation sont nécessaires pour gagner une fraction de seconde, qui peut faire toute la différence au moment de passer la ligne d'arrivée – en signant la victoire ou l'échec. Il faut trouver l'équilibre entre vitesse hallucinante et nouvelles technologies à même d'offrir un contrôle, une adhérence et une tenue de route dignes des performances de la machine. C'est alors que nous ajoutons le dernier composant, le plus important : le pilote. Bienvenue dans le monde du MotoGP.

Deux pilotes Honda MotoGP qui fêtent une victoire.

WSBK – La course aux quatre coins du monde

Vue de trois quarts face de la moto Honda WSBK pendant la course.

C'est le grand rendez-vous pour notre plus belle moto de série : la CBR1000RR Fireblade SP2

De Phillip Island en Australie au dernier tour de Losail au Qatar, l'équipe Red Bull de Honda devra relever de nombreux défis pour s'adapter aux caractéristiques et aux revêtements de chaque piste. Les pilotes et leur équipe ont besoin de longues heures de concentration pour affûter constamment la « Blade » en vue des séances libres, des qualifications et des deux courses organisées durant le week-end.

Deux pilotes Honda sur les Honda Fireblade WSBK.

EWC – Notre heure de gloire

Vue de trois quarts face de la Honda Fireblade pendant une course EWC.

Enchaînant à fond les tours sur la Honda CBR1000RR SP2 Fireblade.

Le Championnat du monde d'Endurance est sans nul doute l'épreuve ultime pour un pilote et sa machine. Dans cette catégorie, la fiabilité est aussi importante que les performances ; or la Honda Fireblade s'est révélée une compétitrice des plus dignes dans cet événement impitoyable. L'équipe Honda travaille sans relâche jour et nuit tandis que les pilotes repoussent au maximum leurs limites et celles de la CBR1000RR SP2.

Pilotes Honda EWC qui fêtent la victoire.

MXGP et MX2 – De la boue, de la sueur et de la vitesse

Vue avant de la moto tout-terrain Honda avec son pilote qui dérape dans la boue.

Le pilote d'écurie et sa Honda.

Tous ses muscles tendus sur la machine, il enclenche la vitesse et sent dans ses doigts que la moto est prête à jaillir. C'est le début de la course et la moto s'élance pour passer ce premier virage primordial. C'est ce que nous appelons le « holeshot » : c'est à ce moment précis que peut se jouer une course. C'est physique, c'est rugueux et les compétitions MXGP ou MX2 ne laissent pas de place aux plus timorés.

Pilote Honda MXGP après la course dans une tempête de poussière.

Rallye – Des courses réservées aux plus courageux

Vue de trois quarts arrière de la Honda CRF450 qui traverse des dunes.

Les courses de motos les plus exigeantes physiquement au monde.

Un sport où la volonté de fer du pilote compte tout autant que la puissance et les performances offertes par sa moto. L'équipe Monster Energy de Honda connaît bien les difficultés des courses de rallye, où les pilotes, sur leurs motos CRF450, doivent arpenter quelques-uns des terrains les plus extrêmes et ardus du monde. Ce contre-la-montre est sans doute le défi le plus difficile à relever pour un pilote et sa machine.

Pilote Honda Rallye qui fête la victoire.