L'univers Honda

Les vedettes de Honda Racing

La volonté de gagner fait feu de tout bois, mais c'est la volonté de se préparer et d'apprendre qui fait la différence.

Dérouler

Logo marque Honda.

Engagement total

« Si Honda ne court pas, il n'y a pas de Honda » - Soichiro Honda

Apprentissage des bases

Honda en tête de course.

Soichiro Honda adorait les courses. Dans les années 1930, il a même participé à plusieurs événements avec son frère, au volant d'une Ford modifiée par ses soins. Peu après la création de l'entreprise, en 1949, Honda s'est lancée dans la course moto, où nous avons rapidement engrangé un certain nombre de victoires. Soichiro ne s'est pas arrêté là : son ambition était d'obtenir un titre de champion avec une voiture qu'il aurait conçue lui-même, du moteur au châssis. Le premier pas vers ce rêve est réalisé en 1964, dans un cadre particulièrement prestigieux pour les sports automobiles : la F1.

Honda remporte une course de F1

La Honda RA271 court pour la première fois au Grand Prix d'Allemagne en 1964 et devient de plus en plus compétitive à chaque course. Alors que la saison 1965 semble vouée à l'échec, Richie Ginther, au volant de la RA272, remporte notre première victoire au Mexique. Moins d'un an après les débuts de l'écurie Honda, le rêve de Soichiro devient réalité.

Les mains dans le cambouis

Soichiro ne se contentait pas de rester les bras croisés ; il voulait voir et sentir ses rêves de course automobile se réaliser

Soichiro Honda travaillant sur une voiture de course.
Vue avant de la voiture de Formule 1 Honda des années 1960 avec pilote et ingénieurs.

Nos ingénieurs Honda ont travaillé dur pour se hisser sur la première marche du podium de F1 dans les années 1960.

Une conduite gagnante

Le Champion du monde John Surtees pilote pour l'équipe en 1967 et remporte une victoire mémorable au Grand Prix d'Italie, franchissant la ligne d'arrivée avec la nouvelle RA300 pour sa toute première course. Fière d'avoir fait entrer Honda dans l'histoire des sports automobiles, l'équipe se retire de la course automobile après la saison 1968, afin de se concentrer sur le développement de nouvelles voitures de tourisme.

Trouver la bonne formule

Notre âge d'or.

Vue de trois quarts avant de la voiture de Formule 1 McLaren Honda sur le circuit.

Après 15 ans d'absence, nous revenons à la F1 en 1983, en tant que fournisseur de moteurs. Lors de la dernière course de la saison, Keke Rosberg arrive cinquième grâce à sa Williams Honda. Un an plus tard, il remporte notre première course de l'époque turbo. En 1987, Nelson Piquet nous permet de remporter notre premier Championnat du monde des constructeurs de F1 au volant d'une Williams. À l'époque, nous fournissions également des moteurs à l'équipe Lotus et à son pilote prometteur, Ayrton Senna. Cette année-là, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, les quatre premières places sont occupées par des voitures équipées de moteurs Honda !

Honda domine la F1

En 1988 débute notre relation avec McLaren, qui voit Ayrton Senna remporter 15 courses sur 16. Alain Prost remporte le Championnat sur McLaren Honda en 1989, puis Ayrton reprend le flambeau deux années de suite, en 1990 et 1991. Nous sommes alors pratiquement imbattables.

Vue de profil de la voiture de F1 Lotus Honda.

Le Champion du monde en titre de F1 Nelson Piquet a conduit la Lotus 100T dotée d'un moteur Honda pendant la saison 1988.

Honda et la course écologique

My Earth Dream.

Vue en coupe de la voiture de F1 Honda « Earth Dreams ».

En 1992, la victoire de Gerhard Berger sur McLaren-Honda au Grand Prix d'Australie, la dernière course de la saison, conclut notre deuxième phase en F1. Nous continuons à participer aux saisons suivantes de façon plus discrète, avec notre partenaire Mugen Motorsports.

Retour sur la première marche du podium

Au début du troisième millénaire, nous envisageons de reprendre la compétition avec notre propre voiture, avant de décider de fournir des moteurs à l'équipe BAR à partir de 2000. Deuxième lors de la saison 2004, l'équipe, rebaptisée Honda F1 Racing, remporte le Grand Prix de Hongrie en 2006. C'est lors de cette course que Jenson Button remporte sa première victoire en Formule 1.

2007 voit le début de notre programme de moteurs « Earth Dreams ». Les résultats sont inégaux, mais sous la direction inspirée de Ross Brawn, nous réalisons des progrès importants – jusqu'à l'effondrement de l'économie mondiale. Afin de nous recentrer sur nos activités principales, nous nous retirons alors de la F1.

Button devient champion de F1

Ross Brawn et le responsable de l'équipe, Nick Fry, rachètent l'équipe Brackley et, avec l'appui de Honda, terminent le développement d'une nouvelle voiture à temps pour le début de la saison 2009. Rebaptisée Brawn GP, l'équipe s'offre une fois de plus les services de Jenson Button. Ensemble, pilote et écurie remportent six des sept premières courses, ainsi que le titre de Champion du monde des pilotes et des constructeurs.

Tableau d'honneur

Un aperçu rapide des victoires remportées sur le circuit, ainsi que nos succès aux Championnats du monde des pilotes et des constructeurs.

Vue de trois quarts avant de la voiture de course historique Honda avec Richie Ginther. 1re époque
1964-1968
2 victoires
Richie GINTHER (USA) 1
John SURTEES (R.-U.) 1
Senna dans la voiture de Formule 1 Honda. 2e époque
1983-1992
69 victoires
Keke ROSBERG (Finlande) 3
Nigel MANSELL (R.-U.) 13
Nelson PIQUET (Brésil) 7
Ayrton SENNA (Brésil) 32
Alain PROST (France) 11
Gerhard BERGER (Autriche) 3
Jenson Button venant de remporter une course. 3e époque
2000-2008
1 victoire
Jenson BUTTON (R.-U.) 1
Championnats du monde des pilotes - 5 années consécutives 1987 Nelson PIQUET (Brésil)
1988 Ayrton SENNA (Brésil)
1989 Alain PROST (France)
1990 Ayrton SENNA (Brésil)
1991 Ayrton SENNA (Brésil)
Championnats du monde des constructeurs - 6 années consécutives 1986 Williams Honda (FW11)
1987 Williams Honda (FW11B)
1988 McLaren Honda (MP4/4)
1989 McLaren Honda (MP4/5)
1990 McLaren Honda (MP4/5B)
1991 McLaren Honda (MP4/6)

Retour au bercail

Parce que la course permet d'évoluer.

Honda ne peut pas rester longtemps éloignée de la compétition. Impatients d'apprendre de l'époque F1 high-tech hybride, nous retrouvons la Formule 1 en 2015. Cette fois encore, McLaren fournit le châssis.

Défi relevé

C'est un baptême du feu. Pour Soichiro Honda, « le succès, c'est 99 % d'échec »... et nous avons connu plus que notre part d'échec ces dernières années. Mais notre moteur est de plus en plus rapide et, en nous associant à l'ambitieuse équipe Toro Rosso pour la saison 2018, nous avons bon espoir de progresser sur la grille de départ.

Cette année, pour inaugurer notre partenariat de trois ans avec Toro Rosso, Brendon Hartley et Pierre Gasly conduiront la STR13. Les premiers tests se sont déjà révélés positifs, et l'équipe est résolue à progresser rapidement dans cette voiture accrocheuse et distinctive pour 2018.

Honda Racing F1

Gros plan de la Honda Toro Rosso avec pilote.
Vue de trois quarts avant de la Toro Rosso Honda sur circuit.

Cette année, nous courrons avec l'équipe Toro Rosso. « Travailler avec une entreprise comme Honda est un avantage considérable », a déclaré le responsable de l'équipe, Franz Tost.

La course continue même une fois la ligne d'arrivée franchie

Du circuit à la route.

On dit que la course permet d'évoluer. C'est bien le cas chez Honda. Ce que nous avons appris de la course automobile a toujours été réinjecté dans nos voitures de tourisme. Le circuit est notre meilleur laboratoire de test.

Repousser les limites dans le domaine de la course automobile nous permet de concevoir les voitures de demain. Qu'une course se solde par une victoire ou un échec, nous n'abandonnons jamais. La ligne d'arrivée n'est que le début d'une autre course, qui nous mènera tout droit à nos rêves.

Honda Racing

Vue avant de la Honda Civic utilisée en tant que voiture de course.