La compétition fait partie de notre ADN

Apprentissage des bases

En 1964, Honda fit sont entrée dans le monde de la Formule 1, le sommet de la course automobile. Percer dans ce milieu n'a pas été aisé. Mais comme pour le Tourist Trophy de l'île de Man, nous voulions relever ce défi de taille. Et encore une fois, nous avons prouvé qu'on pouvait gagner en apprenant sur le tas.

Trouver la bonne formule

Pour produire une voiture performante, il faut un moteur performant.

En 1963, nous avions une ébauche de moteur de compétition : le V12 R270E. Au départ, il avait été construit pour Lotus, mais en février 1964, Honda a été informé que le constructeur britannique ne pouvait plus utiliser de moteurs Honda. Ce fut notre premier revers, mais nous n'avons pas baissé les bras. Nous n'en étions qu'à nos débuts.

Moteur de voiture Honda avec illustration.

La RA270 est née

Nous avons mis toute notre énergie dans la production de notre propre voiture de course et nous avons fait appel à une légende de la course automobile, le pilote Jack Brabham, pour tester la nouvelle RA270 sur le circuit de Suzuka.

Après avoir recruté le pilote de Formule 1 Ronnie Bucknum pour piloter la nouvelle monoplace, notre écurie était enfin prête à disputer le Grand Prix d'Allemagne en juillet 1964. Honda a enfin fait son entrée dans la plus prestigieuse compétition automobile du monde.

RA270 avec illustration.

« La réussite est faite à 99 % d'échecs »

Cette citation, nous la devons à M. Soichiro Honda lui-même. Et il n'aurait pas pu mieux dire.

Au début des années 1960, la Formule 1 nous a mis à rude épreuve. Nous avons connu des accidents, des défaillances de freinage, des surchauffes et des ruptures de boîte de vitesses. Nous avons tiré les leçons de ces échecs. Nous avons procédé aux améliorations nécessaires et nous avons effectué un nombre incalculable d'essais jusqu'à ce que nous soyons à nouveau prêts à concourir. Nous avons lancé notre nouvelle voiture, la RA272, en 1965.

L'équipe Honda en train de travailler sur le moteur avec illustration.

Notre première victoire

Le Grand Prix du Mexique de 1965

L'équipe Honda, comptant deux pilotes (Richie Ginther et Ronnie Bucknum) a continué à repousser ses limites, en s'améliorant et en accumulant de l'expérience. Le 24 août 1965, nous étions en pole position du Grand Prix du Mexique, avec Richie Ginther au volant de la RA272. C'est cette voiture qui a franchi la ligne d'arrivée la première ce jour-là et qui nous a offert notre première victoire en Formule 1.

Richie Ginther et la RA272 avec illustration.

Le virus de la course

Honda ne lâche rien.

Ayrton Senna dans la légendaire McLaren Honda.

Ayrton Senna dans la légendaire McLaren Honda, pendant le Grand Prix de Monaco 1989.

Nous avons poursuivi dans cette voie les années suivantes et nous avons encore gagné en 1967. Ensuite, nous avons fait une pause. Pour notre retour dans les années 1980, nous avons remporté le Championnat des constructeurs en 1986 avec Williams et nous avons établi un nouveau record en 1988 avec 11 victoires consécutives avec McLaren. Notre succès a continué jusqu'à ce que nous nous retirions de la compétition en 1992.

Mais comme nous avons la course dans le sang, nous avons du mal à rester à l'écart, notamment parce que la compétition nous apprend énormément de choses. Nous sommes revenus sur les circuits en 2000, cette fois en tant que fournisseur de moteurs et d'assistance technique pour les écuries de Formule 1 BAR et Jordan, jusqu'en 2006. Nos ingénieurs et nos techniciens ont eu l'honneur de travailler avec quelques uns des meilleurs pilotes du monde. Des pilotes tels que Surtees, Laffite, Mansell, Prost, Piquet et Senna... un privilège qui n'a pas de prix.

John Surtees au volant d'une Honda.

Le pilote de légende John Surtees en 1967. Le seul pilote à avoir remporté les championnats de moto et de Formule 1.

Illustrations Honda.

La course continue même une fois la ligne d'arrivée franchie

Pourquoi n'avons-nous pas été assez rapides ? Comment devenir plus efficaces ? Comment serons-nous meilleurs ?

Lorsque nous perdons, nous cherchons à savoir pourquoi. Et lorsque nous gagnons aussi. Nous mettons à profit ces connaissances pour améliorer la qualité de nos voitures et pour les rendre meilleures sur la route au quotidien. C'est notre devoir. C'est la raison pour laquelle nous nous sommes lancés dans les Grands Prix de Formule 1. Et c'est pourquoi nous sommes ici maintenant.

Plus d'informations sur notre retour en F1

2x voitures Honda.
« Si Honda ne court pas, il n'y a pas de Honda. » Soichiro Honda
Portrait de Soichiro Honda.